Sécurité sociale

Tomber malade ou être victime d’un accident : ceci peut arriver à tout le monde – qu’on soit riche ou pauvre. C’est pour cela que la sécurité sociale existe en Allemagne. Elle protège les gens contre les risques de vie élémentaires. Tous les assurés contribuent à la sécurité sociale par leur cotisation, son niveau dépendant du niveau de salaire. C’est le principe de la communauté solidaire : ensemble nous sommes plus forts.

Cinq assurances sociales

Le système de la sécurité sociale allemande repose sur 5 piliers: l’assurance-chômage, l’assurance-retraite, l’assurance-invalidité-vieillesse, l’assurance-santé, et l’assurance-accidents. Dès qu’on travaille, on cotise automatiquement à la sécurité sociale. La carte de sécurité sociale est un document  important qu’il faut bien garder. Celui qui travaille sur un site de construction devrait l’avoir sur lui, au cas où des fonctionnaires du service des douanes feraient une inspection pour dépister l’emploi illégal de main d’œuvre. L’employeur verse une partie du salaire brut à la sécurité sociale, donc aux caisses de maladie, de retraite et d’invalidité-vieillesse. Ce système fonctionne aussi dans le cas de mini jobs ou de jobs à 400 euros. L’employeur contribue à financer la sécurité sociale ; le niveau de sa contribution est fixé par la loi.

 Imprimer cette page

Recherche

[Previous Month] mars 2020 [Next Month]
lu ma me je ve sa di
9 24 25 26 27 28 29 1
10 2 3 4 5 6 7 8
11 9 10 11 12 13 14 15
12 16 17 18 19 20 21 22
13 23 24 25 26 27 28 29
14 30 31 1 2 3 4 5